Créer un site gratuitement Close

Les conséquences de la pollution

1) Détérioration du paysage et du patrimoine

 

L'environnement est notre bien commun, c'est notre patrimoine. Il est constitué par l'ensemble des richesses de la croûte terrestre, de l'atmosphère, des eaux, et de tous les éléments vivants. Ces richesses sont à la disposition de tous les êtres vivants. Les aménagements réalisés par les hommes font aussi partie de l'environnement. Ce patrimoine peut s'enrichir, se maintenir en état, se détériorer, être détruit. Il ne faut pas le détériorer à cause de la pollution mais il faut utiliser des richesses sans compromettre leur renouvellement, aménager en respectant l'environnement, s'occuper des espaces endommagés, sauvegarder le plus grand nombre d'écosystèmes différents ainsi que de nombreuses espèces animales ou végétales... Sinon, nous vivrons dans un monde sale et pollué, avec une mauvaise qualité de la vie. Celle-ci est assurée pour les habitants d'un lieu quand ils « se sentent bien dans leur peau », que leur environnement est épargné par les nuisances et les pollutions.

Par exemple, la déforestation et la pollution des eaux font partie de la détérioration du paysage...

 

2) Détérioration de la couche d'ozone

 

Dans l'atmosphère, à environ 25 km d'altitude, des molécules d'oxygène (O2) sont séparées en deux atomes d'oxygène par l'action des rayons ultraviolets du soleil. Chacun de ces atomes libres se combine avec une molécule d'oxygène pour former de l'ozone (O3).

Les molécules d'ozone absorbent la plus grande partie des rayons ultraviolets émis par le soleil. Ce phénomène forme un « bouclier » ou un « écran » contre ce rayonnement qui, s'il arrivait en totalité à la surface de la Terre, y détruirait la vie. Si elle se détruisait, on ne pourrait être exposé aux rayons du soleil sans subir de graves coups de soleil, des cancers de la peau et des brulures du cristallin dans l’oeil. C'est pour cette raison que les scientifiques accordent une grande imprtance à la protection de la « couche » d'ozone. Le problème est que l'ozone de la stratosphère est détruit par la combinaison d'atomes de chlore et d'oxygène. Or, des produits industriels utilisent les chlorofluorocarbures, comme les aérosols, les réfrigérateurs, les matériaux d’emballage… Le chlore contribue à détruire l'ozone, d'où l'expression « trou de la couche d'ozone ». Il y en a un au dessus de l’Antarctique. Aussi, si nous ne réagissons pas, cette couche protectrice menace de disparaitre. Pour information, une diminution de 1% de la couche d’ozone entrainerait 4% de cancers de la peau en plus.

http://www.cea.fr/var/cea/storage/static/fr/jeunes/animation/aLaLoupe/climat/atmosphere.htm

3) Effet de serre

 

A la base, l’effet de serre ne présente aucun danger pour l’homme : il est même indispensable ! En effet, de l’énergie solaire réchauffe la Terre puis se transforme en rayons infrarouges ; les gaz de l’atmosphère emprisonnent une partie de ces rayons, ce qui réchauffe encore davantage notre planète. Ceci permet à la planète Terre de conserver une température favorable au développement de la vie. Sans effet de serre, la température moyenne de la Terre serait de -18°C au lieu de +15°C. Cependant, l’homme rejette de plus en plus de gaz qui augmentent l'effet de serre, ce qui peut, petit à petit, entraîner un réchauffement du climat de la planète. Ce qui s'est passé pendant la seconde moitié du 20ème siècle, où la température moyenne de notre planète a augmenté de 0.5°C.

Tout cela va provoquer une pertubation au niveau des écosystèmes, du climat, la fonte d'une partie des glaces des calottes polaires et une élévation du niveau des mers. En 20 ans, l’épaisseur de cette calotte glaciaire a diminué de 2,13 mètres. Si la glace antarctique fondait, elle augmenterait alors de 60 mètres le niveau de la mer, et des régions comme la Camargue viendraient à disparaître.

Aussi, le réchauffement climatique est un cercle vicieux pour la fonte des glaces : il provoque dans un premier temps la fonte des glaces ; et dans un second temps, l’albédo (la surface glacée, blanche, renvoyant les rayons du soleil) se réduisant, les rayons rencontrent directement la calotte glaciaire ce qui accélère le processus de fonte.

 

4) Maladie humaines dues à l'environnement

 

Les nuisances et les pollutions provoquent chez les humains qui les subissent des troubles ou des maladies. Par exemple, la pollution atmosphérique des villes est une cause d'infections pulmonaires ou d'asthme. Toutes les nuisances et les pollutions portent atteinte à la qualité de la vie. Ces perturbations sont ressenties par l'organisme comme des agressions et laissent des traces.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site